Premières notes

Né le 1er juillet 1943 à Ottawa, François Dompierre découvre la musique à 4 ans.

Dans la vingtaine, il fréquente l’école de musique de l’université d’Ottawa, le camp musical d’Orford et le Conservatoire de musique de Montréal où ses professeurs réussissent à lui inculquer des notions de solfège, d’harmonie, de contrepoint, d’analyse et de composition… qu’il s’empresse d’oublier en improvisant et en jouant du jazz pour épater ses amis et (surtout) amies du conservatoire d’art dramatique.


Des débuts en chansons

Après ses études musicales, il compose la musique de plus de 200 chansons, dont les succès L’âme à la tendresse et Demain matin Montréal m’attend.

Il collabore également, à titre d’orchestrateur et de directeur musical, avec Pauline Julien, Claude Gauthier, Monique Leyrac, Pierre Calvé, Renée Claude et plusieurs autres dont Félix Leclerc pour qui il réalise Le tour de l’île ainsi que ses quatre derniers albums.

Cette période durant laquelle il se consacre principalement à la chanson est couronnée par le succès de son disque éponyme de musique instrumentale, vendu à près de cent mille exemplaires.


PHOTOS_DOMPIERRE_0002_CONCERT_2.png

L’amour de la musique pour l’image

Après avoir collaboré, au théâtre, avec Michel Tremblay pour l’écriture de la comédie musicale Demain matin Montréal m’attend et au cinéma, avec Jacques Godbout, pour l’écriture du film IXE-13, la musique pour l’image devient son moyen d’expression privilégié.

Il signe d’ailleurs par la suite la bande sonore de près d'une  soixantaine de films, réalisés notamment par Denys Arcand, Michel Brault, Jacques Godbout, Claude Fournier, Francis Mankiewitz, Alain Chartrand, Denise Filiatrault, Claude Miller, André Melançon, Jean Beaudin, Claude Chabrol et Léa Pool.

Plus récemment, il écrit avec le librettiste américain Leonard H. Orr un opéra inspiré de Is Paris Burning de Lapierre et Collins. 


La musique en spectacle 

Compositeur prolifique, on doit à François Dompierre une vingtaine d’œuvres qui sont régulièrement jouées en concert au Canada et à l’étranger, dont Les Diableries, Les jardins intérieurs, un concerto de violon, deux concertos de piano, La symphonie imaginaire, Les Glorieux (un récit musical commandé par l’OSM), 24 Préludes pour piano, Par quatre Chemins et le Concertango Grosso.

Il a également eu l’occasion d’officier comme chef d’orchestre à l’Opéra de Paris, à la radio Bulgare et aux orchestres symphoniques de Vancouver, Montréal et Québec et a eu l’honneur de présider le jury international pour le prix d’improvisation Richard-Lupin, dans le cadre du concours international de Piano de Montréal de 2014.


Pas que la musique…

Ce passionné de randonnée pédestre et de cuisine vit ses passions à fond. Et pour preuve : chaque année, il parcourt plus de 500 km en randonnée pédestre, il a offert des ateliers culinaires chez lui pendant 5 ans et a écrit deux livres gourmands publiés chez Boréal. Animateur hors pair, on l’a également entendu pendant 12 ans au micro d’ICI Musique de Radio-Canada à l’émission dominicale Les Détours de Dompierre et il est encore régulièrement invité à prendre le micro d’émissions spéciales.